Communiqué 08-10-2015

Pourquoi, le CCS conteste finalement l’accord avec l’OM.

Les réunions devaient être le début d’un groupe de travail pour mettre en place un nouveau système de commercialisation, et non pas un accord de principe immédiat.

Sachant que, les soit disant décisions prises, ont été prescrites par l’Olympique de Marseille, mais qu’en fait, seules les modalités de mise en service seront à discuter lors des prochaines réunions.

De plus, il apparaît que certains groupes ont été consultés en amont pour travailler sur ce dossier, mais pas la majorité. Nous sommes 8 groupes de supporters, tous indépendants, tous avec une identité différente, tous avec un fonctionnement différent.

Le mardi 6 octobre, lors de cette réunion, présentée par le Président, avocats, conseillers, et différents directeurs, nous avons eu 2h pour adhérer à ce nouveau fonctionnement qui à ce jour reste assez vague malgré tout. D’autres réunions sont bien entendu prévues pour finaliser ce dossier.

Un changement quand même radical, qui mérite réflexion, car certes, certains points sont avantageux pour les adhérents, d’autres beaucoup moins. Une décision donc sans pouvoir consulter ni conseiller, ni tous les membres du bureau de l’association, ni nos sections qui font parties intégrantes de nos associations pour certains.

Il faut savoir que certains groupes de supporters ont des sections dans toute la France. Nous souhaitons rappeler que dans les années 80, le CCS a créé un grand nombre de sections qui s’occupaient de promouvoir l’Olympique de Marseille, et d’organiser des déplacements pour faire venir un grand nombre de supporters aussi bien au stade vélodrome que dans les stades extérieurs pour soutenir l’équipe de l’OM.  C’est grâce, entre autre, à cette idée que l’Olympique de Marseille a un nombre impressionnant de supporters à travers le monde.

Avec ce nouveau système, les sections mais également les CE sont amenés à disparaître. C’est une des raisons principales de cette contestation.

LE CCS

LA BOUTIQUE du CCS

boutique